Eglise Saint-Vincent

L'Orbrie

XIXème siècle

En pierre calcaire, l’église est rebâtie au 19e dans le style néogothique, à l’emplacement d’une ancienne église écroulée en 1831. Le plan est en forme de croix latine à une seule nef précédée de la tour du clocher (dessiné par l’aquafortiste Octave de Rochebrune) En 1877, le clocher est doté des trois cloches actuelles (410 kg, 290 kg et 240 kg.) qui forment un carillon remarquablement harmonieux.

Signalons :

  • Le confessionnal (19ème) à boulier en bois de pin teinté faux-bois, inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques ;

  • le maître-autel, en marbre d’Italie pour les parties unies et les moulures ; en marbre Griotte de Caulnes pour les grosses colonnes du tombeau ; en vert Campan pour les plus petites. L’autel fut consacré en même temps que l’église par Mgr Catteau le 21 mars 1899. Le panneau représentant la Cène, d’après Léonard de Vinci, est peint sur cuivre à fond or de même que les 4 panneaux trilobés du retable représentant les 4 évangélistes ;

  • la chaire en chêne ciré, avec cuve octogonale, niches et clochetons et ses six statues : le Bon Pasteur, st Pierre et st Paul, la Foi, l’Espérance et la Charité ;

  • le chemin de croix, peinture sur cuivre avec encadrement de chêne de Hongrie ;

  • la statue en bois de saint Vincent (MH), patron de l’église, sculptée par H. Baresme de Nantes. St Vincent porte une grappe de raisin et la palme des martyrs. Son vêtement (la dalmatique) est très travaillé ;

  • la statue de la Vierge et un très beau Christ en bois;

  • les vitraux, œuvre de Dagrant, maître-verrier à Bordeaux, offerts par les familles dont on peut lire les noms en bas de chaque vitrail.

Des explications plus détaillées sont à votre disposition dans l’église où des fiches signalétiques ont été disposées par l’Association des Amis du Patrimoine Religieux.

A celles et ceux d'entre vous qui souhaiteraient en savoir plus sur sa personne et sur le culte dont il fait l'objet, nous proposons une Compilation de textes consacrés à saint Vincent:

  • Son hagiographie (c'est-à-dire son histoire sainte),

  • Le texte de l'homélie prononcée par Mgr l’Archevêque de Valence, Agustín Garcíà-Gasco y Vicente, au cours de la messe pontificale célébrée à l’occasion de la fête de Saint-Vincent martyr et de l’ouverture de l’Année Sainte, dans la Cathédrale Métropolitaine Saint-Sauveur à Saragosse, le 22 Janvier 2003,

  • Le texte et la partition du "Cantique chanté pour la fête de saint Vincent", tel que l'avait composé Aloÿs KUNC (1835 - 1892).

Cette compilation a été constituée à partir de documents espagnols, soigneusement sélectionnés avant d'être traduits en Français, puis illustrée et mise en page, par Madame Marie-Madeleine ROYER, et Monsieur Germain THEIL. Qu'ils en soient très vivement remerciés.